Lilapuce
 

exercices (mercredi 10 mars 2010)

Modèle de document Word

Ce tuto fait suite à la longue série de supports concernant le traitement des styles sur Word.

Si nécessaire, téléchargez le document finalisé. Nous en aurons besoin.

La récup des styles : quelle méthode ?

Vous venez donc de terminer notre exo – spécial marathon en traitement de texte – plan & styles & couv en 16 épisodes, tout en couleur, avec champs automatiques et titres courants (à double allumage) par section.

Bravo.

Vous regrettez certainement de vous être arrêté en si bon chemin. Rassurez-vous, nous allons nous accorder une petite rallonge.

Le but du jeu consiste désormais à récupérer tous les styles de notre document finalisé afin de les employer sur un autre fichier.

Cette fonctionnalité, que nous serions tenté d’appeler « importation des styles », est, en fait, extrêmement courante en traitement de texte : documents administratifs (PME, association, administrations), mémoires universitaires et, même, papeterie personnelle (tête de lettre, CV, lettre de motivation).

Bref, il est probable que vous chercherez à trouver une solution qui vous évite de « tout recommencer, à chaque fois, depuis le début » dès que vous aurez à éditer plusieurs documents basés sur la même mise en forme ; si ce n’est le même « modèle ».

Plusieurs méthodes pour obtenir ce résultats peuvent être envisagés :

- « Enregistrer sous » : je déconseille vigoureusement cette solution. Pour l’avoir observé à de nombreuses reprises, les fichiers créés à partir de procédures « Enregistrer sous » répétitives conduisent très souvent à une modification plus ou moins progressive du « modèle » de base.
De plus, on risque d’oublier d’actualiser le contenu du « modèle » et d’éditer, puis d’imprimer un document truffé d’erreurs (mauvaise date, mauvais bloc adresse, Monsieur pour Madame, etc.). Enfin, tôt ou tard on oublie « d’enregistrer sous » et, du coup, on écrase le « modèle ». Archi nul. N’oubliez pas que la fonctionnalité « Enregistrer sous... » peut être considérée comme une méthode de création ponctuelle d’un duplicata ; en aucun cas, elle doit être utilisée comme une procédure répétitive de gestion de fichiers.

- L’importation des styles entre documents « .doc » : il existe, sur Word, une fonctionnalité qui permet de faire cela. Nous verrons, ci-dessous, comment mettre en œuvre cette procédure, au travers de la boîte de dialogue « Organiser ». C’est la meilleure solution si vous souhaitez importer de façon ponctuelle les styles d’un « document A » vers un « document B ». Si, par contre, vous envisagez de réutiliser de façon durable et répétitive un « modèle de document », alors il sera préférable de créer, pour de bon... un « vrai » modèle de document..

- Car, il s’avère qu’un modèle de document, tel que vous pouvez le créer sur votre traitement de texte, est un fichier particulier, avec un format et une extension qui le distingue d’un document Word ordinaire.

Plus exactement, un modèle sert à générer des documents ordinaires (format « .doc »).

Les fichiers créés à partir d’un modèle sont tous basés sur le même moule (les styles et autres options personnalisées). Mais chacun de ces fichiers est unique ; il n’est pas un duplicata d’une précédente édition, tel qu’on le ferait avec « Enregistrer sous ».

Donc aucune confusion possible, les risque d’écrasement entre tel et tel fichier sont quasiment nuls (à moins d’y mettre un poil de mauvaise foi). C’est donc la solution la plus fiable et la plus rigoureuse pour générer des « documents types » homogènes, sans risquer de détériorer le modèle.

Dans un modèle, il est possible de stocker une trame de texte, correctement mise en page, avec le bon caractère ; ceci figurera de façon standardisée sur tous vos futurs documents ; par exemple, un « bloc adresse expéditeur » et un « champ date » d’une en-tête de lettre (voir exercice)

Mais vous pouvez tout aussi bien ne charger, dans votre modèle, que les styles, sans aucun texte ; c’est précisément ce que nous allons voir maintenant.

Création d’un modèle de document

Vous allez retrouver, dans les explications qui suivent, certains termes qui doivent être maintenant expliqués :

- il sera question de « fichier source » à propos du document sur lequel on ira récupérer les styles.

- le « fichier cible » correspond au modèle qui doit être créé, celui sur lequel on doit importer les styles du « fichier source ».

Avant de commencer quoi que ce soit sur Word, il est préférable de procéder à un petit repérage : vérifions à quel niveau de l’arborescence du système se trouve le « fichier source », celui sur lequel se trouvent les styles à récupérer.

Pour cela, il me suffit d’ouvrir mon raccourci « Mes documents », puisque c’est dans ce dossier que nous stockons nos fichiers.

J’y trouve donc le dossier dans lequel sont enregistrés les différents éléments du précédent exercice :

PNG - 25.4 ko

J’ouvre le dossier.

Je vérifie ensuite...

PNG - 25.4 ko

… d’un double-clic que le fichier à récupérer porte, dans le cas présent, le titre « Exercice de style.doc ».


Petite précision : ce support a été réalisé à partir d’une mise en situation sur un ordinateur de la salle 301. J’ai emprunté le document de travail à l’un de nos participants. Chacun est invité à nommer ses propres fichiers avec des appellations personnalisées, ce qui explique le fait que notre « fichier source » s’intitule ici « Exercice de style.doc » et non « Programme des activités culturelles.doc », comme indiqué sur le support correspondant à cet exo.

PNG - 39.2 ko

Vérification faite (ci-dessus) : il s’agit bien de notre « fichier source ».

Tout en restant dans Word, je ferme le document actif (Ctrl+W) et je clique ensuite sur l’icône « Nouveau document » :

PNG - 14.3 ko

Je n’apporte aucune modification à ce nouveau document mais je passe par le menu « Fichier/Enregistrer sous... » :

PNG - 17.3 ko

Observation importante (ci-dessous) : dans le champ « Enregistrer dans : » (en haut de la fenêtre), l’explorateur de fichier indique comme d’habitude, le dossier « Mes documents ». C’est donc à ce niveau du système qu’est enregistré, par défaut, un fichier Word.

Oui, mais justement : nous ne voulons pas enregistrer un document ordinaire « .doc » ; nous voulons créer un modèle.

Voilà pourquoi je clique sur le sélecteur du champ « Type de fichier » afin de sélectionner « Modèle de document (*.dot) » :

PNG - 28.8 ko

Immédiatement après cette action, on peut constater que le programme change automatiquement la localisation du dossier courant.

La fenêtre indique qu’il s’agit, désormais, d’un dossier « Modèles », dans lequel se trouve déjà un fichier, intitulé « Normal.dot » ; ce dernier correspond au modèle par défaut de Word (nous reviendrons sur ces points à la fin du support).

Il est possible que, selon votre version de Microsoft Office, le dossier correspondant ici à « Modèles » s’intitule « Templates ».

Dans le champ « Nom du fichier », je tape « Modèle activités culturelles » :

PNG - 22.2 ko

Après avoir vérifié une dernière fois mes trois contrôles de base avant tout enregistrement (type [format] de fichier, niveau arborescence, et nom du fichier) je clique sur le bouton « Enregistrer » :

PNG - 36.5 ko

De retour sur l’interface de Word, je constate que document actif est bien le modèle qui vient d’être enregistré cela peut se vérifier par l’indication portée sur la barre de titre de la fenêtre :

PNG - 16.5 ko

Je n’apporte toujours aucune modification quant au contenu du fichier. Pour l’instant, il est en tous points identique au modèle de document « Normal », celui qui est fourni par défaut sur Word.

Je ferme le fichier sans quitter le programme (CTRL+W).

Organiser

Je me retrouve donc avec l’interface de Word sans aucun document actif : c’est tout à fait volontaire, car ce que nous allons faire à présent ne nécessite aucun fichier ouvert à l’écran : je passe par le menu « Outils/ Modèles et compléments... » :

PNG - 17.6 ko

Ce qui ouvre la boîte la boîte de dialogue ci-dessous, sur laquelle je clique le bouton « Organiser » :

PNG - 17.7 ko

Une autre fenêtre s’affiche : il s’agit de« Organiser », que j’avais évoqué au début du tuto.

Il faut le savoir, la fonctionnalité sur Word qui permet « d’importer » des styles d’un document à un autre s’intitule « Organiser » ; un exemple caractéristique des mystérieuses dénominations qu’il arrive de rencontrer sur ce programme...

En premier lieu, il faut bien vérifier que l’onglet « Styles » est activé (ce qui devrait normalement être le cas, si vous affichez cette fenêtre à partir du chemin que nous avons emprunté).

Ensuite, pour bien comprendre ce que nous allons effectuer, il faut observer que cette fenêtre se décompose en deux parties :

- À gauche, le document « source », celui dont les styles seront récupérés.

- À droite, le document « cible », sur lequel seront importés les styles.

PNG - 41.5 ko

En premier lieu, le programme affiche par défaut, en colonne de gauche, le modèle de document « Normal ». Il s’agit, comme je l’ai déjà indiqué, du modèle fourni en standard lorsque vous ouvrez Word.

Ce n’est pas ce fichier dont nous avons besoin dans le cas présent.

Je rappelle qu’il nous faut récupérer les styles de notre document « Exercice de style ». par conséquent, il va d’abord falloir retirer du sélecteur la mention « Normal.dot (Modèle de document) ».

Pour cela, je clique sur le bouton « Fermer le fichier » qui se trouve juste en dessous de ce champ :

PNG - 13.1 ko

La fenêtre est à présent entièrement vide. Le bouton, du coup, s’est transformé en « Ouvrir le fichier... ». Je clique dessus :

PNG - 12.1 ko

L’explorateur de fichiers se positionne par défaut au niveau du dossier « Modèles ». Là aussi, il faudra bien s’en souvenir : par défaut, donc, le programme considère que l’importation d’un style se fait à partir d’un modèle.

Oui, mais en ce qui nous concerne, ce n’est pas un modèle de document qu’il faut récupérer : « Exercice de styles » est un document Word ordinaire, avec l’extension « .doc ». Par conséquent, il faut modifier le type de fichier, pour sélectionner l’option correspondante :

PNG - 24.8 ko

Après quoi, je clique sur le raccourci « Mes documents » pour atteindre le bon niveau d’arborescence :

PNG - 20.8 ko

J’ouvre ensuite le dossier...

PNG - 25.1 ko

… puis je double-clique sur le fichier

PNG - 22.7 ko

L’explorateur de fichiers s’est effacé. Me voilà à nouveau avec la fenêtre « Organiser ».

En colonne de gauche – fichier source – j’ai bien désormais le document « exercice de style » indiqué dans le sélecteur. Au-dessus, se trouve la liste de tous les styles enregistrés dans le fichier.

PNG - 14.8 ko

Passons, à présent, au « fichier cible » ; celui sur lequel nous allons importer les styles, en colonne de droite.

Je clique sur le bouton « Ouvrir un fichier... » :

PNG - 15.5 ko

L’explorateur de fichiers s’ouvre à nouveau pour présenter le contenu de « Modèles » :

PNG - 21.1 ko

Là, par contre, je ne modifie aucun paramètre, puisque le fichier qui doit être modifié (« fichier cible ») figure bien dans la fenêtre : il s’agit du modèle créé précédemment :

PNG - 21.8 ko

Après avoir sélectionné « Modèle activités culturelles », je valide par « Ouvrir » (ou double clic direct sur le fichier) :

PNG - 36.1 ko

De retour sur « Organiser » tout est en place pour passer à l’étape de la copie des styles de la colonne de gauche vers la colonne de droite.

Je sélectionne le premier style de la liste, à gauche, puis je clique sur le bouton « Copier » :

PNG - 16.9 ko

S’il s’agit d’un style qui est déjà présent dans le « fichier cible », Word retournera alors la boîte de dialogue ci-dessous.

Je considère que tous les styles du « fichier source » sont à importer. Par conséquent je cliquerai à chaque fois sur « Oui pour tous », ce qui aura pour effet d’écraser la version du style d’origine par celle qui est importée.

PNG - 20.4 ko

Je sélectionne ensuite le deuxième style de la liste : « En-tête ».

Il s’agit d’un style personnalisé, absent du modèle « Normal.dot » – donc en l’état – ce style ne figure pas encore dans le « fichier cible », dans la colonne de droite.

PNG - 16.6 ko

Ce n’est plus le cas après avoir cliqué sur « Copier ».

Il me faudra, ainsi, sélectionner, les uns après les autres, tous les styles du « fichier source » pour les copier vers le « fichier cible » (en répondant par l’affirmative à chaque fois que le programme demandera s’il faut remplacer les styles portant le même nom)...

PNG - 16.7 ko

… et ceci jusqu’au dernier :

PNG - 16.2 ko

On pourra toujours vérifier si tous les styles sont bien copiés à l’aide de l’ascenseur (pas très pratique, faut bien le reconnaître) :

PNG - 16.8 ko

Cela semble être le cas :

PNG - 15.5 ko

« Importation », « organisation » ou copie des styles depuis le « fichier cible » vers le « fichier source »... bref, appelez-ça comme vous voulez, mais nous en avons fini avec notre petite affaire.

Je clique sur le bouton « Fermer » :

PNG - 14.6 ko

Et là, surtout : attention au clic impulsif !

Si vous cliquez sur la mauvaise case vous aurez tout à recommencer.

Bien sûr que oui, nous voulons les enregistrer, les modifications apportées à notre modèle !

PNG - 17.4 ko

Je retrouve l’interface de Word, à partir de laquelle je clique sur le menu « Fichier/Nouveau ».

Remarquez que c’est volontairement que je n’ai pas activé, dans la barre d’outils, l’icône de raccourci en forme de petite feuille blanche, qui permet également de créer un nouveau document :

PNG - 11.7 ko

La raison pour laquelle je suis passé par le menu et non le raccourci de la barre d’outil, c’est que ce dernier affiche sans autre formalité un document à partir de « Normal.dot ».

Alors que, par le menu, si je demande de créer un nouveau document, le programme affiche le volet Office, à droite :

PNG - 48.9 ko

Et c’est grâce à ce volet office qu’il nous sera possible de récupérer notre modèle personnalisé, en cliquant, dans la catégorie « Modèle », sur ce lien « Sur mon ordinateur » :

PNG - 12.7 ko

Une fenêtre « Modèle » s’ouvre. Je vérifie que l’onglet « Général » est bien activé et je sélectionne mon modèle :

PNG - 16.7 ko

Je valide par « Ok » :

PNG - 15.1 ko

Ce n’est pas le modèle lui-même que j’ai ouvert. Word a créé un document ordinaire à partir du modèle : remarquez la barre de titre.

Voilà pourquoi j’indiquais précédemment que la méthode des modèles est plus rigoureuse que celle de « l’enregistrer sous » : je peux faire tout ce que je veux sur le document actif, à aucun moment je risque de modifier le modèle ni les autres fichiers qui ont été créés à partir du même modèle, pas plus que le « fichier source » à partir de quoi on a créer le modèle.

PNG - 17 ko

Je vais quand même vérifier si les styles ont été correctement importés. Je tape un texte quelconque (ci-dessus).

Déjà, je constate que le style « Normal » ne correspond pas à la mise en forme du modèle « Normal.dot » mais bien à celle du fichier « Exercice de style » (police « Georgia » au lieu de « Times New Roman »).

Je clique sur le sélecteur de styles afin de choisir, par exemple, le style « Titre 1 » :

PNG - 25.6 ko

Il s’agit bien de la mise en forme en présence sur ce niveau de titre dans mon « document source » (« Exercice de style ») :

PNG - 17.7 ko

Si je clique sur ce bouton, placé à gauche du sélecteur de style...

PNG - 19.3 ko

J’affiche le volet Office, option « Styles et mise en forme », sur lequel se trouvent exactement les mêmes styles que ceux créés dans mon « fichier source ».

PNG - 73 ko

Et il en sera ainsi pour tous les nouveaux documents créés à partir du « Modèle activités culturelles.dot ».

Je peux fermer fichier actif et même quitter Word.

Mais où sont les modèles ?

Nous avons vu que pour enregistrer un modèle, il suffit de modifier le format du fichier pour que le programme se positionne immédiatement au niveau du dossier « Modèle ». Bien commode.

De même, en suivant la procédure ad hoc, on ouvre directement la liste des modèles personnalisés. Parfait.

Ceci étant, pour votre information personnelle, mieux vaut savoir à quel niveau de l’arborescence de votre système sont placés les modèles.

Cela pourra vous simplifier la tâche, par exemple, si vous voulez supprimer des modèles personnalisés obsolètes, mais surtout si votre modèle « Normal.dot » est déréglé. Nous verrons donc , plus bas, comment réinitialiser le modèle « Normal.dot » sur les paramètres d’origine du programme.

Cette section, nous conduira à exposer des explications qui n’ont absolument aucun rapport direct avec le traitement de texte, mais qui sont nécessaires pour effectuer la réinitialisation de « Normal.dot », une opération qu’il faut savoir faire sur ce programme.

Explorer l’arborescence

Je clique sur le menu démarrer puis sur « Poste de travail » (« Ordinateur » sur Windows Vista et Windows 7) :

PNG - 239.6 ko

Sur Windows XP, il nous sera nécessaire d’activer le principe d’affichage en « double colonne » car nous irons naviguer assez profondément dans l’arborescence de fichiers.

PNG - 24.6 ko

Je clique donc sur ce bouton « Dossier » afin de dévoiler, colonne de gauche, l’arborescence du système.

Si vous le découvrez (désolé pour les autres), le principe de navigation de cette interface est le suivant : en cliquant sur un petit signe « + », je développe la sous-arborescence directe du dossier ou du « lecteur » (support de stockage de mémoire de masse, tel que le disque dur).

PNG - 25.7 ko

Je commence donc par développer, justement, le disque dur principal (désigné par la lettre « C : »).

Après un clic simple, le petit signe « + » se transforme en petit signe « - » et, en dessous, apparaissent les dossiers placés directement « à la racine » du disque dur.

Je clique à nouveau sur l’un de ces petits signes « + », celui placé devant « Documents and Settings », ce qui signifie, en anglais, « documents et paramètres » :

PNG - 22 ko

« Documents and Settings » est un dossier système dans lequel vous retrouvez la liste des « comptes utilisateurs » créés sur votre ordinateur. Chaque dossier rassemble les « paramètres » et les documents personnels d’un utilisateur.

Prenons, par exemple, le cas d’une famille : pour que chacun, après ouverture de session, retrouve son environnement de travail personnalisé (image de fond du bureau, marque-pages sur Internet , chansons, photos, vidéos etc.) il est nécessaire que ces paramètres personnalisés soient mémorisés.

Eh bien tout cela est entreposé à ce niveau, dans « Documents and Settings ».

Je clique, cette fois-ci, sur l’icône du dossier du compte « François », ce qui développe, juste en-dessous, la sous-arborescence tout en transformant le « + » en « - ». Mais, en sélectionnant directement le dossier j’affiche également le contenu de ce dernier dans la colonne de droite (nous verrons plus loin l’intérêt de cette présentation en « double affichage » : colonne de droite et colonne de gauche) :

PNG - 15.4 ko

En l’état, c’est à dire avec les paramètres d’affichage par défaut de Windows XP, il n’est pas possible de retrouver le dossier dans lequel se trouvent les modèles de Word.

Autrement dit, ce dossier existe bien sur l’ordinateur mais il est caché. Cela fait partie de la logique générale de Microsoft, qui considère que, par défaut, certains paramètres du système ne doivent pas être laissés à disposition des utilisateurs.

Il va donc falloir modifier cela afin de poursuivre notre tâche.

Je clique sur le menu « Outils/Options de dossiers... » :

PNG - 23.1 ko

Dans la fenêtre qui s’ouvre, j’active dans un premier temps, l’onglet « Affichage ».

PNG - 32.9 ko

À l’aide de l’ascenseur, je descends dans la liste jusqu’à la rubrique « Fichiers et dossiers cachés » puis je clique sur le bouton radio (rond) « Afficher les dossiers cachés » afin de cocher cette option :

PNG - 40.5 ko

Je clique ensuite sur le bouton « Appliquer » :

PNG - 31.5 ko

Ensuite, si je déplace la fenêtre « Options des dossiers » vers la droite de l’écran, je constate que Windows – grand cachotier – me présente désormais une sous-arborescence bien plus conséquente.

En particulier, nous n’avons fait, dans le cas présent, cette manip sur les options d’affichage des dossiers que pour dévoiler un dossier : « Application Data », ce qui signifie en français « Données des applications ».

Un dossier essentiel puisque c’est là-dedans que sont entreposés tous les paramètres personnalisés, tels que l’utilisateur les défini sur ses applications : les marques-pages et l’historique du navigateur internet, les messages électroniques, les mots de passe, les options d’affichage du logiciel de retouche d’image... et donc, les modèles de documents Word.

PNG - 36.3 ko

Je ferme la fenêtre « Options des dossiers » par « Ok » afin de reprendre la main sur l’explorateur de fichiers.

Un clic sur le petit « + », donc, pour dévoiler le contenu du dossier « Application Data »...

PNG - 22.3 ko

… me permet d’obtenir une liste de programme.


Précision : ce qui est présenté dans le dossier « Application Data », n’indique pas les dossiers de toutes les applications installées sur l’ordinateur ; ceci se trouve à un autre niveau du système, dans un dossier intitulé « Program Files », placé à la racine de « C : ». Dans les faits, vous n’aurez aucune nécessité de visiter ce dossier, si ce n’est pour satisfaire votre curiosité. Je vous recommande, en tous les cas, de ne jamais supprimer ou déplacer le contenu de « Program Files » ; ce qui vous exposerait assurément aux plus grands déboires.

Revenons à notre dossier « Application Data » ; nous n’avons pas fini notre navigation dans l’arborescence.

Je clique sur le « + » du dossier « Microsoft »...

PNG - 21.3 ko

… et voilà nous sommes arrivés au terme de notre périple.

Il suffit maintenant de cliquer sur le dossier « Modèles »...

PNG - 18.6 ko

… pour afficher le contenu du dossier, dans la colonne de droite.

Rappel : il est possible, que selon votre version de Microsoft Office, ce dossier « Modèles » s’intitule « Templates ».

En colonne de droite, donc, nous voyons les fichiers contenus dans le dossier sélectionné en colonne de gauche.

Donc pour compléter l’explication sur le principe d’interface de l’explorateur en deux colonnes :

- Colonne de gauche : présentation uniquement de l’arborescence, c’est à dire des « lecteurs » (tel que le disque dur, la clé USB ou le lecteur de DVD) et des dossiers. Il est possible de naviguer en profondeur dans une arborescence en cliquant sur les petit « + ». Les fichiers n’y sont pas affichés.

- Colonne de droite : affichage du contenu du dossier sélectionné en colonne de gauche. On y trouve aussi bien des dossiers que les fichiers.

PNG - 25.1 ko

En guise de récapitulatif, je vous ai encadré, ci-dessus, les principaux niveaux d’arborescence qui vous conduisent au dossier « Modèles » de Microsoft Office. Remarquez que la barre d’adresse (également encadrée) vous indique une notation caractéristique qu’il est d’usage d’utiliser dans le monde Windows pour indiquer un « chemin d’accès » à un fichier.

En toute logique, nous retrouvons donc dans le dossier « Modèles » les deux modèles que nous présentait Word dans l’explorateur au moment de l’enregistrement, ainsi que lors de la création d’un document à partir d’un modèle personnalisé :

- Normal.dot (en bleu)

- Modèle activités culturelles.dot


«  $Normal.dot » est un fichier temporaire qui, normalement, ne devrait pas apparaître dans ce dossier. Il s’agit de la copie d’enregistrement automatique du modèle normal (dixit Microsoft). Il n’empêche que, comme nous le voyons ici, il arrive que ce fichier reste affiché, y compris lorsque le programme n’est plus en activité. Avouez que ça fait plutôt mauvais genre, de laisser traîner, ainsi, des trucs qui ne servent à rien. Microsotf n’apporte pas vraiment de précision au sujet de cette anomalie, indiquant juste que vous pouvez le supprimer. En fait, pour ma part, je n’ai jamais constaté que la présence de fichier entraîne un quelconque dysfonctionnement. Vous pouvez, comme moi, laisser ce déchet de quelques ko, petite coquetterie trash de Microsoft.

Réinitialiser le modèle « Normal.dot »

J’avais évoqué, plus haut, qu’il pouvait être nécessaire de réinitialiser le modèle de document « Normal.dot », si ce dernier était perverti.

C’est une situation qu’il est possible de rencontrer, par exemple, si vous avez, par erreur, modifié le modèle « Normal.dot » au moment de l’importation des styles, en plaçant ce modèle en « fichier cible » (colonne de droite de l’assistant).

En fait, je vous conseille de ne jamais modifier ce modèle. Mieux vaut créer autant de modèles complémentaires que vous en avez besoin, sans jamais toucher au « Normal », car ce dernier sert, en quelque sorte de référence à partir de quoi seront créés tous les autres modèles.

Autre situation possible pouvant entraîner un dérèglement du fichier « Normal.dot » : vous essayez d’ouvrir via le menu « Fichier/Ouvrir » un document qui est déjà édité. En général, Word n’aime pas ça du tout ; mais alors, pas du tout, au point de le rendre franchement patraque (ceci étant, quand on y réfléchi un tant soit peu, il n’est très logique d’essayer d’ouvrir en même temps deux instances du même fichier). Si vous vous retrouvez dans cette situation, le programme vous demandera certainement s’il faut remplacer le modèle « Normal.dot » lorsque vous essayerez de quitter l’application. Pour peu que vous ayez fait des modifications de style dans votre fichier et vous répondez par l’affirmative, vous risquez alors de modifier le modèle « Normal ».

Bref, pour une raison ou une autre, si vous devez réinitialiser « Normal.dot », voici comment procéder :

- En premier lieu, quittez Word si le programme est ouvert.

- Faites un clic droit de la souris sur le fichier « Normal.dot » et choisissez l’option « Renommer » :

- Tapez, par exemple « Normal ancien.dot » ; ce qui permettra de désactiver ce fichier tout en se donnant la possibilité de le réemployer en cas de problème :

- Validez l’action en appuyant sur la touche « Entrée » du clavier :

Lors de la prochaine utilisation, Word recréera automatiquement un nouveau fichier « Normal.dot » identique à celui qui était disponible dans votre dossier modèle, au moment de sa première utilisation.

Petite précision : ce nouveau modèle « Normal.dot » n’apparaît, en réalité, dans l’explorateur de fichier qu’après la première fermeture de Word précédant la désactivation de l’ancien modèle.

Au cas où vous voudriez récupérer certains paramètres personnalisés qui avaient été définis sur l’ancien modèle ; par exemple : des styles, des insertions automatiques, des boutons de barres d’outils ou des macros, sachez qu’il est toujours possible de les importer dans votre nouveau modèle à l’aide de la fenêtre « Organiser ».

Comment, ça ? Vous ne savez pas où se trouve la fenêtre « Organiser » ?

Alors vous êtes bon pour reprendre ce support depuis le début. Quant à moi je vais faire un petit tour sur OpenOffice.